Benevoles
Retour à l'accueil

Bénévole, pourquoi pas vous ?
Être co-acteur du
projet associatif

Maison des Associations

La structuration de l’association doit permettre l’exercice de la démocratie. Les dirigeants de l’association sont bénévoles et appliquent le mode de gouvernance déterminé dans les statuts.
L’association est souvent à l’origine d’innovation sociale. Les projets associatifs enrichissent le lien social en s’appuyant sur des valeurs  partagées dont la solidarité. Les actions menées sont d’utilité sociale. La motivation des militants associatifs est déterminée par l’accomplissement qu’ils peuvent trouver dans les projets associatifs. Leur engagement est différent s’ils sont jeunes ou plus âgés.
 

Accomplissement, action, démocratie, dirigeant, engagement, gouvernancejeunes, militant, motivation, innovation, projet associatif, solidarité, utilité sociale

Accomplissement

Qu’il soit individuel ou collectif, celui d’un projet, d’une envie ou simplement d’un objectif à plus ou moins long terme, l’accomplissement suscite la motivation et la satisfaction des bénévoles au quotidien. Au travers de sa participation à une cause, au sein d’un groupe d’individus partageant les mêmes valeurs, le bénévole est acteur de son association. Force de propositions et de compétences, il permet à cette dernière d’atteindre ses objectifs.
L’association quant à elle valorise le bénévole grâce à ses engagements et à ses actions menées tout au long de l’année. Elle permet de créer un lien social fort entre ses membres et ainsi, au travers d’une grande solidarité et d’une convivialité certaine, de mettre en avant chaque personne qui la soutient et lui permet de subsister. Grâce à cette union, l’association peut accomplir de grandes choses même si elle dispose de peu de moyens. C’est là toute la richesse du bénévole. Un échange qui permet à chacun d’atteindre son but et d’en sortir grandi.

Adhésion

L’adhésion est un acte volontaire qu’effectue toute personne qui souhaite rejoindre, soutenir et/ou participer au projet associatif et à sa réussite.
Cet acte est toujours empreint d’un certain formalisme qui consiste au renseignement d’un bulletin d’adhésion par le membre postulant. Il y indiquera ses coordonnées et affirmera sa volonté d’adhérer. En contrepartie il devra s’acquitter de la cotisation qui sera plus ou moins élevée (ou gratuite) en fonction de la catégorie de membres reconnue par l’association.
Tous les membres sont des bénévoles et leur adhésion est vitale pour l’association. Toutefois un bénévole peut soutenir une association sans adhésion. Il peut proposer une aide ponctuelle sans pour autant devenir membre de l’association.

Dirigeant

Toute association doit avoir des dirigeants élus par l’assemblée générale. L’assemblée générale élit un organe de direction (comité directeur, conseil d’administration, etc.). L’ensemble des membres de l’organe de direction est un dirigeant. Il existe dans les usages des fonctions de président, trésorier, secrétaire, etc.

Dans une association les dirigeants sont des bénévoles qui se sont présentés lors de l’assemblée générale aux élections de l’organe de direction selon les modalités fixées par les statuts de l’association, et qui ont été élus. Ils seront président ou trésorier ou secrétaire ou conseiller, etc. en fonction des postes figurant dans les statuts qui devront clairement préciser leurs missions.

Si l’association développe un projet qui nécessite des compétences particulières, une présence permanente ou régulière sur le terrain, des effectifs importants, il se peut qu’elle recrute des salariés pour mieux répondre aux exigences du développement de son projet.
Ces salariés, même pourvus des fonctions de « directeur », sont titulaires d’un contrat de travail, lien de subordination aux dirigeants élus. Outrepasser leurs fonctions décrites dans leur contrat les mettrait en position de dirigeants de fait et les rendrait responsables personnellement de leur gestion.

La question du renouvellement des bénévoles et en particulier des dirigeants est un enjeu démocratique pour le monde associatif.

Solidarité

La solidarité est le sentiment de responsabilité et de dépendance réciproque au sein d'un groupe de personnes qui sont moralement obligées les unes par rapport aux autres. La solidarité exprime l’interdépendance de tous les individus et elle peut se décliner à de très nombreuses échelles, de la famille au quartier et de la commune à la planète. A chaque barreau de cette échelle des associations mobilisent des bénévoles pour tenter de révéler et de renforcer les liens qui unissent les membres de la société pour rendre la vie plus vivable et l’humanité plus humaine.

En matière juridique (ce qui est l'origine première du mot solidaire), lorsque la solidarité est prononcée, notamment pour des créances, chacun des membres du groupe est engagé, en termes de dette et de responsabilité, pour la totalité. La dette ne peut alors être divisée et répartie entre les individus.

Don

Le don peut revêtir plusieurs formes : don de temps, de compétences, d’argent, …
Le don de temps et de compétences est l’un des fondements de l’échange entre le bénévole et l’association.
Si le bénévolat est un don de soi librement consenti et gratuit, il possède une valeur qu’il s’agit d’apprécier. Il appartient donc à l’association de valoriser cet apport bénévole dans ses bilans : pour cela il est d’usage d’utiliser le cout horaire du SMIC multiplié par le nombre d’heures réalisées par le bénévole.
Le don d’argent peut-être une des principales ressources dans certaines associations. Il garantit des ressources propres qui permettent à l’association de disposer d’une grande liberté d’action.

Engagement

En s’engageant, le bénévole accepte d’effectuer le mieux possible la mission proposée par l’association dans une perspective de « Sens/Utilité/Plaisir ». Voilà qui convient parfaitement aux personnes de paroles (promesse) et aux bénévoles évoluant dans un cadre délimité (convention). L’engagement est un accord satisfaisant les deux parties dans une perspective de travail réciproque, d’échanges et de services offerts. C’est la matérialisation d’une union temporaire pour les deux partenaires.

Motivation

La motivation, c’est l’envie de faire, de participer à un projet associatif pour créer du lien social et permettre de mettre son temps, son savoir-faire (ses compétences) au service d’un projet.

Militant

Le militant est une personne qui met en application ses convictions (politiques, religieuses, sociétales …) pour une cause et cela dans le cadre d’une structure créée pour cette cause.
Le bénévole n’est pas forcément un militant.

Projet associatif

Par le fait de participer aux activités d’une association, le bénévole adhère et participe de fait au projet associatif.
Notons que ce sont les bénévoles qui se rassemblent et créent l’association et portent le projet associatif.
Le projet associatif est le ferment de l’association. Le projet associatif est défini par l’assemblée générale des membres. Il convient de réinterroger le projet chaque année à l’assemblée générale.

Démocratie

L’association est un espace et une école de la démocratie, et à ce titre elle se doit de respecter dans son fonctionnement (statuts, pratiques, activités, etc.) ces principes démocratiques qu’elle entend renforcer et promouvoir : c’est un des éléments de la démocratie participative.
L’association à but non lucratif est une structure juridique qui fait passer l’intérêt commun devant l’intérêt particulier, la solidarité avant l’individualisme, le tout fondé sur des notions de désintéressement et de gratuité.

Action

Une action est un engagement dans une manifestation, ponctuelle ou plus durable dans le temps, qui a pour but de réaliser ou contribuer à réaliser la finalité du projet associatif. Cette manifestation peut être dans un domaine culturel, sportive, humanitaire, etc.
Une action est définie dans le temps, avec un début et une fin, elle mobilise des ressources déterminées (humaines, matérielles, informationnelles et financières) durant sa réalisation, elle possède un coût (temps, argent, énergie…) et fait l’objet d’une budgétisation de moyens et d’un bilan propre, qui n’est pas celui de l’association.

Jeune

L’engagement dans une association n’est pas lié à l’âge, les jeunes peuvent s’engager dans une association. Statutairement, l’association prévoit pour ces jeunes le droit de vote et d’être élus. Il existe une forme associative appelée Junior Associations qui permet à des mineurs de créer, diriger et faire fonctionner une association.

Compétence

Capacité ou savoir-faire dont dispose une personne, qui dans le cas du bénévolat, le met au service d’une association. L’association cherchera à mettre les compétences du bénévole en valeur grâce à un accueil, une formation et un suivi adapté. Bénévoles ne soyez ni timide ni imbu, les compétences s’expriment naturellement.
Le bénévolat de compétences qui consiste à mettre gratuitement un savoir-faire à la disposition d’une association le temps d’une mission, se développe fortement. Les entreprises encouragent vivement les salariés à apporter leurs compétences à une association par le biais du bénévolat dans le cadre de la politique globale de mécénat que l’entreprise a définie.

Lien social

Le lien social est la base nécessaire pour toute relation au sein de l’association. L’association a une fonction de socialisation à travers les échanges, la communication, la valorisation des compétences de chacun.

ONG

Une association peut être une ONG, organisation non gouvernementale. Une ONG n’est pas nécessairement une association. Une ONG ne possède pas de définition juridique.
Largement utilisée dans un contexte européen ou international, l’ONG recouvre des réalités différentes selon les pays.

Volontariat

Il est important de distinguer volontariat et bénévolat. Contrairement au bénévolat, le volontariat est une activité à plein temps, avec une durée prédéfinie et une mission précise.
La loi de mai 2006 a créé le statut du « volontaire associatif » qui se place entre celui de bénévole et celui de salarié de l’association. Un contrat écrit coordonne la collaboration. Celui-ci ne peut être conclu qu’avec une association ou une fondation reconnue d’utilité publique, approuvée par l’Etat.
De ce fait, la personne volontaire ne peut recevoir un salaire, mais se voit allouer une « indemnité de subsistance ». Le statut de volontaire accorde aussi une protection sociale.
Il existe différents types de volontariats regroupés sous deux catégories.

Frais

Un bénévole n’est pas rémunéré pour son activité dans l’association, mais il peut néanmoins être remboursé sur la base des frais engagés dans le cadre des activités bénévoles. Chaque association définit les modalités de remboursement sur présentation de justificatifs.
Une association d’intérêt général peut valoriser le non remboursement des frais engagés par le bénévole en don.

Gouvernance

Dans le droit associatif, tous les membres ont le pouvoir de déterminer le fonctionnement de l’association par le biais de l’assemblée générale.
Le fonctionnement est établi par les statuts et le règlement intérieur. Le bon fonctionnement et la participation active de tous les membres est le garant de la bonne gouvernance, c’est-à-dire la manière dont on met en œuvre le processus démocratique.

Titre restaurant

Un titre restaurant ou « ticket restaurant » (qui est une marque déposée) ou chèque-repas du bénévole (depuis la loi n°2006-586 du 23 mai 2006) est un bon d'échange d'une valeur prédéterminée contre lequel une personne paie tout ou partie d'un repas préparé par un restaurateur partenaire du réseau des titres-restaurants (que le repas soit pris sur place ou emporté).
Contrairement au titre-restaurant confié aux salariés, le chèque-repas du bénévole ne permet pas d'acheter des denrées à certains commerçants non restaurateurs (commerces alimentaires, boulangeries, primeurs, etc.).
Dans le but de rendre le bénévolat plus attrayant, une association peut décider d’accorder des titres restaurants à ses bénévoles pour contribuer à leurs repas durant leurs activités sans que cela soit estimer comme un avantage en nature. Il ne peut être utilisé que par le bénévole à qui l'association l'a remis (le nom du bénévole figure sur le chèque).
La valeur maximum par jour d’activité d’un « chèque-repas du bénévole » s’élève à 5,80 €.
Le titre restaurant est exonéré d’impôts et n’a donc pas à être déclaré.
Le chèque-repas du bénévole est entièrement financé par l'association : le bénévole n'a rien à payer.

Valorisation

La valorisation du bénévole s’exprime en termes d’utilité sociale, de reconnaissance ou de richesse complémentaire pour l’association. Pour l’ensemble des bénévoles mais plus particulièrement pour les jeunes et les demandeurs d’emploi, la valorisation est matérialisée par le Passeport Bénévole qui valide ses engagements bénévoles, ses missions accomplies, ses formations suivies.
Un des dispositifs de valorisation du bénévole est la VAE et a été introduit par la loi du 17.01.2002. Il certifie que les expériences non professionnelles, donc bénévoles, peuvent être reconnues et valorisées au même titre que l’expérience professionnelle. L’expérience bénévole peut servir de tremplin professionnel en permettant d’acquérir de nouvelles compétences, de mettre en pratique des enseignements théoriques. Il facilite une insertion ou une réinsertion professionnelle pour des personnes sans diplôme ou en difficulté. Le diplôme obtenu a la même valeur qu’un diplôme obtenu par la voie classique de la formation et de l’examen, mais la procédure est longue et exigeante.

Utilité sociale

L’engagement associatif est aussi un moyen de se rendre utile pour la société, d’y trouver sa place et de faire quelque chose pour les autres. C’est d’ailleurs la motivation citée le plus fréquemment lorsqu’on interroge les bénévoles.
Quel que soit son niveau d’investissement, et même si cela n’est pas toujours directement perceptible, être bénévole c’est souvent apporter sa contribution aux différentes formes d’utilité sociale qui évoluent en fonction des enjeux sociétaux.
S’engager pour la réduction des inégalités, en faveur de la solidarité internationale, nationale ou locale, œuvrer pour le lien social, agir pour l’amélioration du développement humain à travers l’éducation, la culture, le sport, la santé, l’environnement ou la démocratie : le monde associatif ouvre un champ d’actions illimité dont l’utilité sociale est plébiscitée par nos concitoyens et largement reconnue par les pouvoirs publics.
Par son engagement, son activité bénévole, il apporte une plus-value.

Innovation

Une innovation est la mise en œuvre pour la première fois de pratiques nouvelles ou améliorées pour répondre à de nouveaux besoins ou des besoins non satisfaits. Les relations entre les différents acteurs (bénévoles, salariés, dirigeants permet de l’innovation grâce à l’émulation.

Réseau

Les bénévoles d’une association peuvent grâce au réseau élargir leur horizon géographique ou découvrir de nouveaux domaines associatifs.
Les associations ne vivent pas en vase clos. Souvent elles entretiennent avec d’autres associations des relations au sein de fédérations ou de réseaux.

Temoignages

Mentions legales

©2013-2015 production : BBcom, design et illustrations : Edite Fernandes - Codage et Intégration : ALYLA